En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d'être heureux.”Marc-Aurèle

 

Je vais essayer de quitter ce sentiment de colère qui m’habite encore une fois. Je me demande si il fait exprès d’être aussi con par moment. Il faut vraiment que je prenne mes distances, que je m’éloigne, je vais respirer loin de lui, c’est le seul moyen pour que je cesse d’être polluée par ses états d’âmes négatifs et surtout son manque de respect. Je vais appliquer les mêmes règles que lui, donner des nouvelles sporadiquement, ne répondre uniquement que lorsque je le souhaite et que ça m’intéresse, et encore en mettant des heures, voir des jours, des semaines… Jamais est aussi une solution !

 

Rien à préparer pour mercredi, on va voir avec les enfants quel thème, ils aimeraient, et nous entreprendrons les choses les semaines suivantes !

J’attends avec impatience que Pôle-Emploi et l’Education-Nationale aient un poste pour moi. Je sais qu’il faut que je prenne mon mal en patience, que ce ne sera pas dans la minute, ni l’un ni l’autre ne sont des plus rapides pour l’attribution de ces postes.

Je vais donc essayer de m’occuper, couture, plage, ciné, écrire, lire, puzzle, rangement à fond de l’appart. Mais aussi, commencer les cours de sophrologie, puis il y a les cours de braille que je dois démarrer, s’occuper pour ne pas sombrer.

Le ciel est voilé ce matin, il devrait faire beau cet aprem, j’hésite entre la plage et le ciné…

Je vous laisse, je vous dis à bientôt !

 

Clémentine Blanche.